Le Huitième Sortilège - Terry Pratchett

Tome 2 des Annales du Disque-Monde
Titre V.O.: The Light fantastic
Editeur: Pocket
Année d'édition V.O.: 1983
Genre: Fantasy, Humoristique
256 pages

Quatrième de couverture
   Octogénaire, borgne, chauve et édenté, Cohen le Barbare, le plus grand héros de tous les temps, réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants?
   Question capitale, car le tissu même du temps et de l'espace est sur le point de passer dans l'essoreuse. Une étoile rouge menace de percuter le Disque-Monde et la survie de celui-ci est entre les mains du sorcier calamiteux : dans son esprit (très) brumeux se tapit en effet le... huitième sortilège ! La suite de l'épopée la plus démente de la fantasy, avec, dans les seconds rôles, une distribution prestigieuse : le Bagage, l'In-Octavo, Herrena la harpie, Kwartz le troll, Trymon l'enchanteur maléfique et, naturellement, la Mort...

Mon avis
   Quand je pense qu'il y a quelques mois je ne connaissais pas l’existence de Pratchett et de ses fameuses Annales du Disque-Monde... ça me donnerait presque envie de pleurer.
   Quand on s'y met c'est un peu comme entrer dans un cercle, un peu comme un club. Quand on me demande ce que je lis, on me répond ensuite des trucs du genre "ha ok, cool..." ou "ha oui, je vois...". Et puis d'un coup il n'y a plus que deux réponses possibles : "ha? connais pas..." ou "ooooh! ouiiii! alors tu y trouves comment?? T'en es où?? Tu en as lu combien?? =D ". Et on est parti pour en papoter, et on m'en conseille d'autres encore.

   Je ne suis pas du genre à entamer des sagas de plus de 4 tomes, je suis plutôt du genre one-shot. Mais je suis forcée de reconnaître que je ne serait pas étonnée de me voir lire la trentaine de tomes déjà parus ces prochaines années. Et j'en ai déjà trois autres dans ma PAL, d'ailleurs.

   Les premières pages sont toujours un peu compliquées à lire. Il faut se reconfigurer la cervelle et être prêt à tout lire. Mais encore une fois je me suis mise assez vite dans l'histoire. Mon problème au début, ça a été un événement pour le moins majeur que je trouvais tiré par les cheveux, et j'aime pas qu'on me tire les cheveux de cette manière (ni d'une autre d'ailleurs). Mais assez vite l'auteur nous explique le comment du pourquoi que Rincevent s'en est encore tiré aussi "facilement", alors on se dit "ah oui, ok, soit, ça se tient".
   Mais mis à part ça... je ne sais même pas quoi en dire... Ce livre, c'est juste de la balle à lire ! Je l'ai même mieux apprécié encore que le premier. A la fin j'étais scotchée sur mon livre ! Et la fiiiin ! Juste superbe. En fait, on croirait pas comme ça, mais même les Annales sont capables de vous faire pleurer, et pas que de rire. J'ai trouvé la fin super belle, aussi bien pour le sort du Disque-Monde que les au-revoir des héros (ben c'est pas vraiment du spoil, on se doutait qu'ils allaient pas tous rester collocs à la fin du livre).
   Et sans parler de la fin, les héros vivent de belles aventures et font de chouettes rencontres (d'autres moins, je vous le concède, sinon ça serait trop facile et trop vite bouclé). Mention spéciale pour Kwartz et Vieux Pépé, que j'ai adoré. Vive les trolls. Je ne regarderais plus jamais les cailloux de la même manière désormais.
   Et j'ai quand même un petit regret... on en sait pas des masses sur Bethan, qui mine de rien n'est pas une potiche, et qui suit les héros (elle en fait d'ailleurs partie pour moi) un bon moment.

   En définitive : j'ai vraiment hâte de me mettre dans le prochain tome. Qui sera pour moi certainement le prochain Rincevent, donc le tome 5 de la saga. Oui tout va bien. C'est normal.
   Et, bien entendu, j'ai pas fini d'emmerder mon entourage avec les Annales ! Chou prépare toi ! Je te les apporte bientôt ! <3

Logo Livraddict

***
Petit édit de l'article
   Je ne me tiens pas vraiment au courant des trucs qui m'entourent plus ou moins. et c'est donc après coup que j'ai su pour le décès de Terry Pratchett... Quelques heures seulement après avoir écrit cette chronique, et surtout : quelques heures après avoir fini un de ses romans. J'étais toute je sais pas comment, j'ai mis la soirée à digérer l'info parce que j'étais encore dans cet état d'esprit "Ce mec est vraiment fantastique, j'espère qu'il y aura d'autres tomes encore à l'avenir!" Sauf que le mec, il avait déjà Alzheimer et donc ça allait être compliqué. Mais je reste évidemment sur ma position : ce mec est absolument fabuleux, chapeau bas l'artiste! Et puis bon, à quoi ça rime de toujours négocier avec la Mort? Il arrive un moment où faut se laisser aller sous sa faux.

***

A bientôt, et d'ici là: bonnes lectures et bon week-end et bonne semaine prochaine, etc.

:)

Quelques pages cornées

Page 205

"Dans chaque personne saine d'esprit il y a un fou qui cherche à sortir, avait dit le boutiquier. J'ai toujours pensé ça. Personne ne devient fou aussi vite qu'une personne parfaitement saine d'esprit."


J'ai aussi corné la page 247. Il s'agit d'un paragraphe du dénouement du roman. Et c'est pour cette raison que je n'écrirais pas cet extrait ici, pour éviter un éventuel spoil. ;-)

Mais sachez que c'est un passage qui m'a touché, que j'ai trouvé très beau et qui devrait pourtant vous donner envie de le lire.

Commentaires

  1. Auteur découvert aussi assez tardivement, et avec, en plus, un livre moyennement apprécié (un duo) mais, depuis les annales m'ont appris à aimer sa plume, son humour. Je poursuis la découverte, et fort heureusement, la faucheuse lui a laissé du temps pour nous combler.

    Merci monsieur, et bon repos.

    Bises, nanet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as découvert avec De Bons présages?
      Il est clair qu'on a de quoi se satisfaire avec tout ce qu'il a publié, en plus je me vois bien en relire d'ici quelques années :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésites pas à publier un commentaire, je ne les modère que pour être sûre qu'il me passera sous les yeux. ;-)