The Danish girl - David Ebershoff

À Copenhague en 1925 Einar Wegener et Greta Waud, son épouse, forment un couple étonnant. Lui, peintre paysagiste reconnu, petit, délicat, est discret jusqu’à l’effacement. Elle, peintre également, est grande, américaine, blonde et issue d’une famille riche. Tous deux s’harmonisent étrangement jusqu’au jour où Greta, en l’absence de son modèle féminin, demande à son mari d’enfiler une paire de bas. De cette demande et du trouble qu’il en advient va naître Lili, qui petit à petit prendra le dessus sur celui qui l’a engendrée comme par inadvertance. Einar se sent femme. Il ne se déguise pas, ne joue pas. Il est celle qui peut tomber amoureuse, et désire donner la vie. Il sera le premier homme, en pleine montée du nazisme, à souhaiter physiquement changer de sexe.



Je dois vous l'admettre, ce livre me faisait envie depuis un bon moment déjà. Et puis j'ai craqué malgré ma PAL que j'essaie d'exterminer. Et je n'ai pas été déçue ! Il répondait pile poil à mes attentes, ou presque. 


Bien que ce soir une biographie romancée, c'est très intéressant à lire. Et je reconnais que j'ai moins de mal qu'avec un documentaire qui peut parfois être pompeux, mais ce n'est pas la question du jour.
Le premier transsexuel ! Quel courage à cette époque ! Oui, je suis admirative devant Einar Wegener, et surtout devant émergence de Lili Elbe.

Mon seul regret est le manque de certains détails. Suite à l'opération on sent bien que la convalescence est compliquée et longue, mais certainement pas à quel point elle l'a vraiment été. J'imaginais plus que ça, est-ce donc moi qui me plante? Je ne sais pas trop du coup.
Il n'empêche qu'il apparaît que la vie de Lili apparaît belle, mais j'ai du mal avec ça. Certes, elle se sentait mieux que Einar: elle était enfin elle-même. Mais pour moi, l'auteur ne décrit pas assez les changements que Lili a pu ressentir tant sur le plan physique que psychologique.


Mis à part ça, ce livre se lit assez vite, le style est simple. Mais là c'est un peu compliqué pour moi de m'en rendre compte...
L'an dernier, ma bonne résolution était de lire en anglais. Cette année, ma bonne résolution est de ne pas en prendre. Mais de lire davantage en anglais quand même.

J'avais laissé ça de côté, et puis je m'y suis remise pour de bon ! Après deux nouvelle de P. K. Dick le mois dernier, je l'ai lu en V.O. ! (Et j'en ai repris un à la bibliothèque, je suis au taquet !)

Bref, tout ça pour dire que j'ai aimé ce livre et que je ne regrette pas de l'avoir lu et en anglais de surcroît ! Si cette histoire vous intrigue et vous intéresse, n'hésitez plus et aller l'acheter. C'est très beau, on y ressent plein de choses différentes (malgré ce que j'ai pu écrire plus haut) et bien sûr on se prend de compassion pour Einar, Lili et Greta, qui n'a pas seulement un rôle secondaire à mes yeux. Ces trois destins sont exceptionnels.

Commentaires

  1. Est-ce que tu envisagerais de voir le film après avoir lu ce livre? (ou peut-être que tu l'as déjà vu?) J'ai envie de me plonger dans l'histoire mais j'hésite un peu sur le média, même si je verrai sûrement les deux ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le film, mais j'en ai entendu beaucoup de bien. Après ça reste subjectif. Personnellement j'évite au possible de regarder les adaptations à cause de quelques grosses déceptions. Comme c'est du biographique, je ne pense pas que ce soit risqué de se lancer dans le film ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésites pas à publier un commentaire, je ne les modère que pour être sûre qu'il me passera sous les yeux. ;-)