33 révolutions - Canek Sánchez Guevara

33 revoluciones - 2015 - Métailié - 112 pages



Un trentenaire désabusé traîne son spleen à La Havane, entre son bureau et le Malecón… L’espoir se fait rare, la vie est un disque rayé. Rhum, salsa, tabac, et parfois un détour chez la Russe du neuvième étage. Il fait une chaleur criminelle et la révolution semble s’être oubliée au milieu du gué.

Seule la mer, au loin, promet encore quelque chose…


En voilà un livre que je prenait avec quelques a priori. Petit, certes, mais surtout écrit par le petit fils du Che et médiatisé en conséquence. Je reconnais que j'avais un peu peur de ce que j'allais y trouver. Et puis il s'est avéré que c'est un très bon livre, et pour le coup trop court. J'en aurais voulu plus et pourtant ce n'est pas nécessaire, loin de là. Il y a bien assez dans ces quelques dizaines de pages.
J'aimerais aussi vous dire que j'ai lu ce livre grâce à Cassandra qui l'a proposé pour son bookclub de janvier. Très bonne idée, merci encore pour cette découverte !


33 révolutions sont les 33 chapitres qui le composent. Des chapitres ultra courts, eux-même composés de phrases très courtes dans l'ensemble. C'est un titre très bien choisi, on s'en rend vite compte. La révolution d'un corps et d'un esprit au quotidien pour vivre (survivre?) dans une Cuba marquée par la pauvreté généralisée. Nous suivons donc le chemin de ce trentenaire, dont l'espoir et l'envie de vivre à Cuba le quitte. Les phrases sont courtes et amplifient cette sensation de mal-être.

Je le reconnais, Cuba est un thème, un pays, que je ne connais que très peu. Je sais évidemment le situer sur une carte et j'ai entendu parler de sa dictature et de sa pauvreté. Mais sortie de ça, pas grand chose. Et je ne me rendais pas compte de se que pouvait être la vie là bas.
Est-ce pour cette raison que j'ai autant apprécié cette nouvelle ? Je ne sais pas. Mais une chose est sûre, j'ai été emportée dès les premières pages.

Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un coup de cœur, mais ça reste une très bonne lecture. Je suis ravie de constater que je partais avec des a priori non fondés qui ne se sont pas vérifiés. La qualité est bien là et une partie de moi en est sorti changée.
Et petit bonus: suite à cette nouvelle, il y a quelques petits textes de l'auteur dont une interview. Très intéressants à lire également.


A bientôt !

=)

Commentaires

  1. Alors, je dois être à la ramasse, mais je n'avais pas entendu parler de ce livre. Ce que tu en dis le tente en tout cas beaucoup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, c'est pas tant qu'on le voyait partout, mais surtout qu'il était vanté comme étant le petit fils du Che. Alors que ça ne garantit pas que le livre soit bon ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésites pas à publier un commentaire, je ne les modère que pour être sûre qu'il me passera sous les yeux. ;-)