Harry Potter et la V.O.

Et voilà ! Nous y sommes.
Harry Potter.
La saga que l'on doit trouver sur 90% des blogs littéraires.
Alors, non. Je ne vais pas vous parler de son contenu, mais plutôt comment j'en suis arrivée à lire cette saga seulement maintenant et ma vision (simplifiée) de la lecture en version originale (V.O.).





  J'ai toujours eu du mal à me considérer comme une Potterhead alors que c'est un univers que j'adore. Mais voilà, je n'ai jamais pu lire la saga. Ma maman me les avait acheté quand j'étais au collège. Je n'ai jamais pu terminer le troisième tome. Je n'en pouvais plus. Trop de sorcellerie, langage qui me saoule, etc.
  Et puis on a vu le film. Ma mère a adoré, elle a trouvé l'adaptation nickel. De mon côté, je n'ai pas reconnu le livre que j'avais lu quelques mois auparavant...
  Voilà un peu la vision que j'ai d'Harry Potter depuis ce temps là: une saga cinématographique que j'adore, adapté d'une saga littéraire malheureusement inaccessible. Autant vous dire que c'est frustrant.

  Je ne voulais pas les lire. Je m'étais (presque) fais une raison. Tant pis pour moi, j'aime pas le style de l'auteur c'est comme ça. Le temps que je ne passerais pas à lire Harry Potter, je le passerais à lire autre chose. C'est tout aussi bien.
  Et puis, sur un coup de tête, je me suis acheté The tales of Beedle the bard. "C'est tout petit et pas cher, je ne risque rien à tenter l'expérience en V.O.", voilà mon état d'esprit alors. Et à ma grande surprise, j'ai adoré ! Mais genre mangé, gobé, bouffé. Et j'ai de suite acheté les recueils de Pottermore sortis en septembre dernier (que j'ai également englouti les uns après les autres).

Et donc, révélation: mais je vais pouvoir lire les romans alors !

Oui, je me suis fais plaisir sur le format en plus... <3

  Et donc, j'ai lu le premier tome. Ça y est.
  Quel bonheur ! C'est le roman en anglais que j'ai mis le moins de temps à terminer, pour sûr. Et il me tarde de lire la suite.
  En fin de compte, ce n'est pas le style de l'auteur qui me faisait bloquer. Mais la traduction, tout simplement. Comme quoi, entre la version originale et la traduction, il y a bel et bien une différence.
  Mais ATTENTION ! Je ne suis pas en train de critiquer le traducteur ! Loin de là. Je ne juge pas son travail. Simplement, j'ai adoré le ton employé par J.K. Rowling, qui est assez particulier. Je ne pense pas que ce soit simple de traduire un texte, et encore moins celui-ci. Les personnages sont charismatiques au possible et elle a inventé tout un univers. Chapeau bas l'artiste.
  Bref, ce n'est pas le débat du jour. Au départ, j'étais juste partie pour vous raconter que j'ai entamé la saga littéraire d'Harry Potter et que j'adore. Je suis comme une enfant. Et ma frustration s'envole petit à petit. Je suis encore loin de l'avoir terminée, bien entendu, mais je compte bien aller jusqu'au bout. De toute manière, je n'ai plus trop le choix: j'ai acheté les 7 tomes d'un coup. A mon niveau, je pense que je vais bien rigoler (jaune) quand je vais entamer les 800 pages d'Harry Potter and the order of the Phoenix, mais j'aurais progressé alors je garde la foi et regarde droit devant moi.

  J'aimerais juste conclure avec ma vision de la lecture en V.O. qui s'est renforcée. Au départ, je voulais juste pouvoir lire un tome d'une saga partiellement traduite en français, en me disant que me rapprocher du texte original ne pouvait pas être une mauvaise chose. Maintenant, je cherche de plus en plus à lire en anglais, même si financièrement ce n'est pas toujours facile avec une PàL en français. Je me surprends à me dire "mince, je n'ai plus rien à lire en anglais... qu'est-ce que je vais lire du coup?" alors que j'ai lu dans cette langue seulement 1 ou 2 semaines avant. (Comme quoi, il y a du mieux.) Quand je lis en anglais, c'est une version originale. Je ne vais pas lire un auteur allemand ou japonais en anglais. Du coup, je me sens plus proche du texte.
  Ça peut paraître un peu bizarre et cliché, mais maintenant les mauvaises langues diront peut-être je fais partie de la caste des snobs "qui-lisent-en-anglais-parce-que-en-français-c'est-pas-le-vrai-texte-tu-comprends". Je ne me vois pas comme ça, je ne le fais pas pour snober les traductions (françaises ou autres) mais parce que j'en ai les moyens et l'envie. Sans les traductions, je ne lirais pas en anglais aujourd'hui hein. Nous ne lirions que des auteurs francophones... quelle tristesse. Et sachez que je n'ai aucun scrupule à lire un texte traduit de l'anglais, et que je ne compte pas en avoir un jour.
  Et d'un autre côté, il n'y a pas de honte ou quelconque frustration à avoir à ne pas lire en V.O. Tant qu'on lit et prend du plaisir à le faire, ou est le problème? :)



Voilà, c'est tout ce que je voulais vous dire sur Harry Potter et la lecture dans une langue étrangère.

N'hésitez surtout pas à me faire part de votre avis sur la question, ou à m'en poser si vous en avez.

A bientôt !

=)

Commentaires

  1. J'attends mon coffret d'Harry Potter en anglais pour lire chaque tome en VO :) Je pense qu'il est toujours intéressant de lire un auteur dans sa langue... Du coup, j'essaie de lire un titre en anglais par mois.
    Je te souhaite de belles découvertes livresques en VO :)
    PS : Je ne sais pas si tu connais le site Momox, mais je passe beaucoup par ce dernier pour acheter des romans en hardback à des prix plus que corrects (parfois 2/3 euros).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon rythme actuel aussi, avec aussi bien des titres romans que comics. Ca travaille sans prendre la tête et je me rend compte que mon rythme s'accélère tout seul, alors c'est plutôt cool.
      J'ai pas mal entendu parler de momox, pour l'instant je ne me suis pas trop penchée dessus. En général je commande chez book depository, mais je vais voir de temps en temps sur Bordeaux: il y a une boutique spécialisée vraiment sympa :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésites pas à publier un commentaire, je ne les modère que pour être sûre qu'il me passera sous les yeux. ;-)