Top Ten Tuesday #1



  Et voilà! Je pense que j'ai trouvé un (voire deux?) rendez-vous hebdomadaire qui me botte pas mal. Ça fait un moment que ça me trotte dans la tête, et puis celui-ci je le trouve assez cool. J'aime bien lire ce genre de petits détails de la vie des gens, on en apprend davantage sans s'imicer dans la vie privée des blogueurs. Le parfait équilibre. Alors je voulais me lancer aussi, sans savoir comment m'y prendre sans justement dépasser cette frontière de la vie privée.

  Le Top Ten Tuesday (TTT) est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a été initialement créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Frogzine.

  Le thème de cette semaine est les phrases tirées de la page 81 de nos 10 dernières lectures.

  J'ai du tricher un peu malheureusement... J'ai pu trouver la page 81 du 3ème tome de Divergente bien que je l'ai en eBook, mais j'ai rendu Ne les crois pas, de S. Fitzek, et le second tome de Divergente, de V. Roth.

  Hors contexte je sens que ça va être funky. ;-)


- 1 -
"Mais une fois qu'il eut trouvé la cité, le pays et qu'il en fut devenu roi, il s'aperçu bientôt que la routine grignotait peu à peu la magnificience et la liberté jusqu'à les faire disparaître, manque d'un ancrage ferme dans ses souvenirs et ses sentiments."
( Howard P. Lovecraft, La Quête onirique de Kadath l'inconnue)

- 2 -
"Je me souviens que, quand elles venaient, bonne-maman elle retournait contre le mur le petit Manneken-Pis en bronze qui était sur une étagère, pour que les sœurs ne voient pas son zizi."
(Il a jamais tué personne mon papa, Jean-Louis Fournier)

- 3 -
"Silence. Rien que le doux bruit du vent."
(Fahrenheit 451, Ray Bradbury)

- 4 -
"C'est Denser qui paye, de toute façon..."
(AubeMort, James Barclay)

- 5 -
"Tobias marche derrière moi, en équilibre sur un rail, les bras écartés pour ne pas tomber."
(Divergente 3, Veronica Roth)
C'est pas la phrase que j'avais choisi... J'ai du changer pour ne pas spoil. Snif.

- 6 -
"Jessie observa le frétillement de la queue, et imagina ce que ses yeux ne pouvaient voir: ce chien errant au poil hirsute était en train de lécher le sang qui coulait dans les cheveux clairsemés de son mari."
(Jessie, Stephen King)

- 7 -
"Cette heure marquera la fin de notre guerre avec la nation qui nous a provoqués, et mettra un terme au règne de l'homme blanc sur ce continent."
(Ravage, René Barjavel)

- 8 -
"La christée désignait le périmètre que la présence de Christa était capable d'empoisonner."
(Antéchrista, Amélie Nothomb)

- 9 -
"Dans une poésie conventionnelle, Esk aurait traversé la foire comme le cygne blanc glisse sur la baie au crépuscule, mais à cause de certains problèmes pratiques, elle décida de la traverser comme une petite auto tamponneuse, rebondissant d'un corps à l'autre pendant que le sommet du bourdon se balançait à une trentaine de centimètres au dessus de sa figure."
(La Huitième fille, Terry Pratchett)

- 10 -
"Il ne restait plus aujourd'hui, pour témoigner de la longue histoire unissant la destinée des Sweetlove à celle de Pagford, qu'un tombeau, le plus imposant du cimetière de St. Michael, ainsi qu'une poignée d'armoiries et de paraphes consignésdans les registres ou gravés dans la pierre des bâtiments, telles les empruntes et les déjections fossilisés de quelque espèce préhistorique depuis longtemps disparue."
(Une Place à prendre, J. K. Rowling)


  Bon, évidemment, mis bout à bout c'est pas de la grande littérature... mais on peut voir un peu une histoire de destruction dans tout ça. Ce n'est pas très heureux. J'ai pourtant largement ris sur certaines de ces lectures.
  J'ai un regret sur Une Place à prendre, parce que les Sweetlove... non pas qu'ils n'aient rien à voir dans l'histoire principale, mais j'aurais vraiment aimé tomber sur un autre passage.

  C'est un petit rendez-vous bien sympathique que je suis sur d'autres blogs depuis quelques temps, un peu au hasard je vous avouerais. Je pense que j'en serais pas forcément systématiquement, mais souvent en tout cas. Je me le souhaite. ;-)

Bonne lecture et à la semaine prochaine alors?

=)

Commentaires

  1. C'est parfois dur de tomber sur un passage sympa. Pour Millenium, la page 81 ne sembler receler aucun trésor mais je me suis amusée avec les autres. Je vais bientôt lire Fahrenheit 451 (pour le bookclub livraddict). Pour l'avoir lu, je trouve la citation du Nothomb plutôt bien choisie par rapport au livre. Je n'ai jamais lu Lovecraft, la citation fait envie. Vinushka - Lectoplum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'était un peu galère pour certains livres, mais d'autres ça tombait pile! (Antéchrista, Jessie ou même AubeMort).
      Pour Lovecraft, j'ai eu du mal à terminé à cause du style, mais l'histoire m'a fait tenir. Ça vaut le coup de s'accrocher :)

      Supprimer
  2. Je crois qu'Amélie Nothomb est reconnaissable, même avec une phrase mise hors contexte ^^
    Ce genre de rendez-vous me botte bien aussi :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésites pas à publier un commentaire, je ne les modère que pour être sûre qu'il me passera sous les yeux. ;-)