#18 Throwback Thursday Livresque


Hello !

C'est l'heure du Throwback Thursday Livresque, rendez-vous hébergé par BettieRoseBooks !
 

Pour ce thème, j'ai commencé à fouiner un peu mes lectures passées. Mon choix s'est vite arrêté sur un roman que j'ai justement lu en août dernier, et qui donc me paraît très bien s'inscrire dans le thème.


J'avais lu ce livre pour le bookclub de Cassandra (Croque les mots), un peu sur un coup de tête puisque ce n'était même pas le livre sélectionné. Et j'ai bien fait, parce qu'il est tombé pile poil à un moment de ma vie, un tournant même, où j'avais besoin de m'évader et de ne pas me prendre la tête sur une lecture.

Ce livre est étrangement calme et reposant. L'histoire n'est pas spécialement joyeuse, au contraire. C'est l'histoire d'un jeune homme passionné de roses. Sa mère meurt dans un accident de voiture, et suite à ça il partira dans un monastère pour entretenir une roseraie mondialement réputée. A côté de ça, le pauvre est devenu père sur un coup d'un soir.

Ce n'est pas aussi dramatique que ça en à l'air, je vous rassure. L'écriture fait passer tout ça tranquillement. C'est une tranche de vie, tout simplement.
Ce qui m'a marqué, d'ailleurs, c'est que l'évasion tient du fait qu'on ne sait pas où part cet homme. On sait seulement qu'il est islandais, puisque qu'il part de l'aéroport de Raykjavik. Je ne suis pas sûre non plus qu'on sache son nom, ou bien je l'ai oublié. C'est pas trop mon truc les noms :p

Bref, c'est une lecture à la fois légère et grave. Une tranche de vie qui aurait pu être la nôtre, ou celle de notre voisin. Je me suis sentie évadée en lisant ce roman l'été dernier. Alors pourquoi pas vous ?

=)

PS:
En fait si, il a un nom cet homme. Un prénom islandais. Comment voulez vous que je le retienne ?
Arnljótur
Dites-le à haute voix pour voir ?

Commentaires

  1. Il faut que je le lise celui ci !
    J'adore l'Islande et envisage d'apprendre la langue. Je peux presque prononcer le prénom, si si !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésites pas à publier un commentaire, je ne les modère que pour être sûre qu'il me passera sous les yeux. ;-)